Module d’apprentissage #4

MODULE D’APPRENTISSAGE #4

MÉTHODES DE RECHERCHE SUR LE CANAL RIDEAU

Objectifs d’apprentissage

Vous apprendrez:

  1. comment utiliser les sources secondaires pour trouver des sources primaires;
  2. comment utiliser vos sources secondaires plus efficacement;
  3. comment développer vos compétences en recherche;
  4. ce que sont les dépôts d’archives;
  5. à bien utiliser les sources primaires.

Introduction

Il existe de nombreuses méthodes de recherche, et chaque personne finit par choisir les techniques ou les pratiques qu’elle préfère. Les sources secondaires sur le canal Rideau peuvent servir d’outils qui vous aideront à trouver des sources primaires. Parfois, c’est en lisant d’abord la bibliographie et les notes en fin de document ou en bas de page d’un livre que l’on trouve les renseignements les plus utiles comme point de départ à une recherche. Vous pouvez commencer à voir des modèles dans les études réalisées par d’autres personnes, par exemple l’utilisation des mêmes documents d’archives provenant des mêmes dépôts d’archives.

Module d’apprentissage

Comme de nombreuses sources secondaires s’appuient sur des sources primaires, vous trouverez les sources consultées pour leur rédaction soit directement dans le texte, soit dans les notes en fin de document ou en bas de page, ou dans les bibliographies. Il se peut que vous ayez besoin de fouiller plus profondément à la recherche de ces sources parce que le format des références n’est pas toujours cohérent d’un livre à un autre. Dans les ouvrages les plus anciens publiés par des agences privées, on permettait souvent aux rédacteurs d’utiliser leurs propres méthodes de référence, auxquelles vous ne serez peut- être pas habitué. Voici un exemple d’endroit où l’on a trouvé des références, classées par chapitre, à la fin de la publication.

Photographie d'un document textuel: Passfield, R. W. Engineering the defence of the Canadas: Lt. Col. John By and the Rideau Canal.

Source : Passfield, R. W. (1980). Engineering the defence of the Canadas: Lt. Col. John By and the Rideau Canal. Parcs Canada : collection Documents inédits, no 425, Ottawa: Parcs Canada, 479 p., illus.

  1. Examinez cette page de notes en fin de document de Engineering the Defence of the Canadas de Passfield. Que remarquez-vous à propos de ces notes? Qu’est-ce qui complique la tâche de retrouver les documents mentionnés?
    • Bon nombre des sources anglaises sur le canal Rideau mentionnent PAC (Public Archives of Canada/Archives publiques du Canada) comme source de documents. Certaines mentionnent aussi NAC (National Archives of Canada/Archives nationales du Canada), ou encore LAC (Library and Archives Canada/Bibliothèque et Archives Canada), dans le cas de publications plus récentes. Or, ces ressources se trouvent toutes au même endroit, qui a toutefois changé de nom au fil des ans. Il est impossible de se fier à l’âge du document pour trouver la signification de ces acronymes. Les nouvelles publications peuvent porter l’ancien acronyme PAC pour l’une des deux raisons suivantes : a) la référence a été copiée d’une autre source; b) la référence portait l’ancien nom de l’établissement.
      • Entre autres acronymes anglais utilisés par Bibliothèque et Archives Canada, mentionnons NMC (National Map Collection), MC (Map Collection) et CMC (Canadian Map Collection).
    • Bibliothèque et Archives Canada a deux façons de classer les fichiers textes dans son dépôt : GM (groupes de manuscrits) pour les documents créés par le gouvernement ou portant sur le gouvernement, et GA (groupes d’archives) pour les documents donnés ou créés par un individu ou un organisme privé. Les mentions GM ou GA (suivies d’un chiffre) indiquent donc qui a créé le document et fournissent un code d’identification.
    • WO44 veut dire « War Office » (bureau de guerre). C’est aussi un code d’identification de Bibliothèque et Archives Canada. S’il existe bon nombre de ces bureaux, quelques-uns seulement avaient un rôle à jouer dans l’histoire du canal Rideau. Quelques-uns des dossiers provenant de ces bureaux et qui sont utiles dans les recherches sur le canal Rideau sont WO 44, 45, 46, 47, 48, 49, 52, 54 et 55.
    • Les thèses de doctorat et de maîtrise sont également des sources d’information utiles pour les chercheurs. Elles peuvent servir de sources secondaires elles- mêmes et vous mettre sur la piste de sources primaires grâce à leur bibliographie.
  2. Passfield mentionne deux thèses dans ses notes en fin de document. Comment feriez-vous pour les trouver?
    • Toutes les thèses rédigées au Canada sont consultables à Bibliothèque et Archives Canada, dont bon nombre d’entre elles directement sur le site : http://www.collectionscanada.gc.ca/thesescanada/index-f.html
    • Vous pouvez aussi consulter le catalogue AMICUS pour trouver d’autres endroits où se trouvent ces thèses : http://amicus.collectionscanada.gc.ca/aaweb/aaloginf.htm
    • Si vous êtes dans une université, consultez votre propre catalogue ou le réseau de prêts entre bibliothèques. Il se pourrait que vous puissiez emprunter ces thèses d’autres universités gratuitement.
  3. Que signifie la référence « PAC, MG13, WO44, Vol. 16, Reel B-217» de Passfield? Pouvez-vous trouver cette ressource?
    • PAC signifie Public Archives of Canada (Archives publiques du Canada), aujourd’hui connues sous le nom de Bibliothèque et Archives Canada. C’est là où la ressource se trouve.
    • Le code MG13 identifie le groupe de manuscrits (MG pour manuscript group) de cette ressource.
    • WO44 signifie War Office 44, qui est le créateur de cette ressource.
    • La mention « Reel » (bobine) suivie d’un chiffre indique que vous utiliserez un microfilm. Quant à la mention « Vol. », elle indique le numéro de volume d’une série de bobines.
    • Les outils de recherche de Bibliothèque et Archives Canada sont offerts pour tous les groupes de manuscrits. Les cartables pertinents se trouvent au deuxième étage de la salle des références d’Ottawa. Vous pouvez aussi utiliser les outils d’aide à la recherche en ligne à l’adresse suivante: http://www.collectionscanada.gc.ca/lac-bac/recherche/arch.
    • Suivez ce lien et cherchez WO44.
      • Qu’avez-vous trouvé? WO44 renvoie à l’Ordnance Department, qui supervisait la construction du canal Rideau. Le lieutenant-colonel John By était un officier des Royal Engineers, à qui l’Ordnance Department avait délégué les travaux d’ingénierie et la maîtrise d’œuvre de la construction du canal. Ce groupe de dossiers contient de la correspondance, des plans, des devis et d’autres éléments de fait des premières années de l’histoire du canal.

Télécharger (.pdf 348 KB)