Le quai du choléra

La malaria n‘était pas la seule maladie à affecter les conditions de vie et de travail de Bytown. À l’approche de l’ouverture officielle du canal en 1832, une épidémie de choléra s’est déclarée. Grave infection bactérienne intestinale causée par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés, le choléra a affaibli la population de Bytown et a nécessité des mesures d’urgence. Comme le choléra faisait rage sur bon nombre des navires transportant des travailleurs immigrants vers le Canada, un quai spécial, connu sous le nom de « quai du choléra », fut construit pour isoler les personnes infectées. Les malades devaient rester sur le quai tant qu’ils n‘étaient pas soit guéris, soit morts. Même si cette épidémie entraînera la création du premier bureau de santé de Bytown, elle aura également eu pour effet d’augmenter l’hostilité envers les immigrants, que l’on tenait le plus souvent responsables de l‘épidémie.

Points d'intérêt

Croquis de l’hôpital du choléra et du télégraphe, Grosse-Île, QuébecEnlarge

[Source: View of Cholera Hospital and Telegraph – Grosse Isle, Quarentine Station, St. Lawrence. Fonds du lieutenant-colonel Ralph Alderson, Bibliothèque et Archives Canada, numéro d’acquisition 1934-286-1, C-005199.]

Vue de l’Hôpital du choléra, Grosse-Île (Québec)

En 1832, une épidémie de choléra mondiale et la propagation de la maladie chez les immigrants forcèrent le gouvernement britannique à prendre des mesures pour contenir l‘épidémie. Il ordonna à tous les navires de passagers à destination du Canada de s’arrêter à Grosse-Île, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Québec, pour que chacun des passagers soit examiné. Les passagers en santé pouvaient poursuivre leur chemin, tandis que les autres étaient gardés en quarantaine sur l‘île, dans la plupart des cas jusqu‘à leur décès. Malgré ces mesures, le choléra s’est rapidement propagé de Grosse-Île à Québec. Les immigrants infectés, mais qui ne présentaient pas encore de symptômes pouvaient continuer jusqu‘à Bytown, et c’est ainsi que la maladie a atteint le Haut-Canada.

X
Plan du quai de la baie d’entréeEnlarge

[Source: ‘Artiste inconnu,“Plan of the Warfe”, The National Archives of the UK, MPH1-1083 (3).]

La construction du quai du choléra

Même si les passagers étaient jugés en santé à leur passage au premier poste de vérification de Grosse-Île, au Québec, on prenait de grandes précautions à leur arrivée à Bytown. Situé du côté est de la vallée d’accès, le quai du choléra servait à isoler les personnes infectées et à réduire les risques de propagation de la maladie. Le quai servait de poste de vérification et de lieu de quarantaine temporaire pour les immigrants infectés. Les passagers en santé, eux, pouvaient entrer dans Bytown.

X
Croquis d’un lot vacant dans la basse ville Enlarge

[Source: ‘Artiste inconnu,“Sketch shewing a vacant spot of ground in Bytown”, The National Archives of the UK, MPHH1-690(13).]

Le quai du choléra et la croissance de la basse ville

Malgré un début inhospitalier, le quai du choléra devint rapidement un important foyer de développement de la basse ville. Comme il était situé juste à l’entrée du canal, il permettait aux visiteurs et aux travailleurs de passage d’accéder aux commerces établis par les marchands locaux sur l’actuelle promenade Sussex.

X
Hôpitaux et commémoration» Secours aux malades«