Le rappel de By

Durant la construction, le lieutenant-colonel John By s’est fait connaître comme un homme d’honneur et d’intégrité et s’est forgé une solide réputation aux yeux de ses collaborateurs. Il n‘était pas peu fier de savoir que « son » canal, malgré tous les retards, était deux fois plus long et avait été construit deux fois plus vite que tout autre canal de l‘époque. La réputation de By auprès de ses supérieurs, par contre, était mise en péril par les agissements douteux de l’ancien surveillant des travaux, un jeune Anglais du nom d’Henry Burgess. Ce dernier fut renvoyé en mars 1830 pour ses innombrables actes d’insubordination, ses problèmes d’alcoolisme et ses méthodes de travail inacceptables. Après que By eut refusé de le réintégrer dans ses fonctions, Burgess prévint le gouverneur en chef que By avait détourné des fonds publics durant la construction du canal. Le Board of Ordnance s’est senti obligé d’enquêter, et By fut rappelé en Angleterre en 1832 pour faire face à des mesures disciplinaires. Au lieu des grands éloges et du titre de chevalier qu’il s’attendait à recevoir, il dut répondre à des accusations humiliantes. Il finira par être exonéré, mais il en restera le cœur brisé et mourut peu de temps après, le 1er février 1836, alors qu’il était toujours en Angleterre.

Points d'intérêt

Portrait du lieutenant-colonel John ByEnlarge

[Source: By, John, 1832. Artiste inconnu, collection de photos de Kingston, archives de l’Université Queen’s, numéro d’acquisition V23 P-58.]

Portrait du lieutenant-colonel John By

En sa qualité de membre des Royal Engineers (division de l’armée britannique qui fournissait des services d’ingénierie et de soutien technique), le lieutenant-colonel John By assumait les fonctions d’ingénieur en chef du canal Rideau. À ce titre, By fut certes le maître d‘œuvre du canal, mais il fut aussi la cible des critiques liées au fait que, au final, les coûts de construction du canal ont largement dépassé l’estimation du Board of Ordnance.

X

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: Letter from N.A. Barid, in Montreal concerning his situation on the Rideau Canal, 1828. National Archives of Scotland. GD45/3/458. (reproduction #NAS02024 GD45-3-458-00840).; Letter from N.A. Barid, in Montreal concerning his situation on the Rideau Canal, 1828. National Archives of Scotland. GD45/3/458. (reproduction #NAS02024 GD45-3-458-00839).]

Durée: 1 minute, 00 secondes
Télécharger "À la défense de By" (.mp4 21 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

À la défense de By

Malgré les critiques dont il sera l’objet en Angleterre, le lieutenant-colonel John By laissera une impression durable aux personnes qui travailleront à ses côtés durant ses cinq années au Canada. Les déclarations contenues dans cette lettre viennent de quelques collègues de By et seront déposées en preuve durant son procès en 1832. Dans celle-ci en particulier (datée du 6 octobre 1832), George Auldjo, président d’un comité de commerçants et de marchands de Montréal, félicite By pour son « magnifique travail » dans la construction du canal.

X

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: ‘Letter from N.A. Barid, in Montreal concerning his situation on the Rideau Canal, 1828. National Archives of Scotland. GD45/3/458. (reproduction #NAS02024 GD45-3-458-00832).; Letter from N.A. Barid, in Montreal concerning his situation on the Rideau Canal, 1828. National Archives of Scotland. GD45/3/458. (reproduction #NAS02024 GD45-3-458-00832V).]

Durée: 1 minute, 00 secondes
Télécharger "Déclaration des citoyens de Brockville" (.mp4 24 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

Déclaration des citoyens de Brockville

Lors d’une assemblée publique tenue en novembre 1832, les citoyens de Brockville ont souligné le « génie » dont le lieutenant-colonel John By a fait preuve pour surmonter les obstacles liés à la construction du canal au Haut-Canada. Cette déclaration sera étudiée durant le procès de By, où de nombreux amis et anciens collègues sont venus témoigner à sa défense.

X

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: Fonds Famille Maule / Earl of Dalhousie. “36 plans and abstract of the estimate of expenditure of the Rideau Canal”, 1828. National Archives of Scotland. GD45/3/9.]

Durée: 35 secondes
Télécharger "Estimation des coûts de construction du canal" (.mp4 10 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

Estimation des coûts de construction du canal

On voit ici une estimation des coûts de construction du canal présentée par écluse. Cette lettre datée du 5 mai 1828 porte la signature du lieutenant-colonel By. À ce moment, son estimation s‘élevait à 475 200 £. Cependant, une fois les travaux achevés en 1831, les dépenses totales s‘élèveront à plus de 800 000 £.

X
D’une vocation défensive à une vocation commerciale» Le débat sur la largeur des écluses«