La planification du canal

À la différence d’un système d’aqueduc, qui conduit l’eau d’un lieu à un autre, le canal Rideau est un canal à plans d’eau successifs. Les canaux de ce type sont conçus pour retenir l’eau et empêcher l‘écoulement naturel. Pour les besoins de la cause, les arpenteurs recommandèrent de construire des barrages et des écluses et d’inonder certaines zones. Mais de nombreuses questions subsistaient. Où placerait-on les écluses? Quelles en seraient la largeur et la profondeur? Quelles zones allait-on inonder? Où érigerait-on les barrages? Ces grandes décisions se prirent en l’espace de quelques mois, et la construction du canal put commencer. Il fut prévu que le canal intègre cinq grands bassins versants sur un tracé de 202 km entre Kingston et la future ville d’Ottawa.

Points d'intérêt

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: John By, “Plan of the line of the Rideau Canal Lt. Col. By Commanding Royal Engineer”, 1829, Bibliothèque et Archives Canada, H2/410/Rideau Canal/1829, NMC 2197.]

Durée: 40 secondes
Télécharger "La planification du tracé du canal Rideau" (.mp4 22 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

La planification du tracé du canal Rideau

Le canal Rideau intègre un grand nombre de bassins versants et de grands lacs. Certaines étendues d’eau naturelles furent incorporées au tracé du canal, tandis que d’autres furent créées artificiellement par la construction de barrages et l’inondation de terres. Au final, il ne resta que 19 kilomètres (12 milles) de voie navigable à construire. L’idée de relier ces étendues d’eau pour créer le canal Rideau fut un véritable coup de génie. La carte ci-dessus, attribuée au lieutenant-colonel John By, illustre ce tracé en détail. À partir de la rivière des Outaouais, le canal suit la rivière Rideau, traverse de nombreux petits et grands lacs pour gagner la rivière Cataraqui et aboutit au lac Ontario, qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent. Il demeure l’un des canaux à plans d’eau successifs les mieux conservés en Amérique du Nord.

X

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: Bridges Erected Across the Ottawa River at the Chaudière Falls (Truss Bridge). John Burrowes, fonds John Burrowes, Bibliothèque et Archives Canada, numéro d’acquisition 1936-60-1, C-016331.; The Union-Suspension-Bridge, Ottawa River, Bytown. Fonds Frederick Preston Rubidge, Bibliothèque et Archives Canada, numéro d’acquisition 1999-00513-9-1, C-005040.]

Durée: 23 secondes
Télécharger "Relier Bytown à Wrightsville" (.mp4 14 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

Relier Bytown à Wrightsville

By décida de construire un pont au-dessus de la chute des Chaudières pour faciliter l’accès à Wrightsville, qui fait aujourd’hui partie de Gatineau. Au début du chantier du canal, Wrightsville (fondée par Philemon Wright, magnat du commerce du bois) était déjà une ville bien établie qui pouvait fournir des travailleurs et des officiers ainsi que le matériel et les provisions nécessaires. Le pont s’avéra indispensable durant la construction du canal, et grâce aux améliorations structurelles dont il profita au fil des ans, il demeure un lien important entre Ottawa et Gatineau.

X
Plan et coupe à l’aquarelle du débord au poste d’éclusage de First RapidsEnlarge

[Source: Artiste inconnu, Waste Wier, s.d., Ordnance Department, The National Archives of the UK, MPH1-238 (5).]

L’utilisation des écluses et des barrages sur le canal Rideau

En 1816, Joshua Jebb, un jeune lieutenant des Royal Engineers, fut chargé d’estimer ce qu’il en coûterait pour rendre le tracé du canal Rideau navigable. Jebb commença son périple à partir de la rivière des Outaouais et chercha une route apte au passage de bateaux d’assez grande taille. Il proposa de construire des écluses et des barrages pour créer une voie navigable continue. Au final, le canal serait doté de 23 postes d‘éclusage et de 45 écluses indépendantes. Le dessin ci-dessus montre le plan et la coupe d’un débord servant de barrage à First Rapids.

X

Télécharger Flash Player
Ce vidéo requis Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin et disponible à http://get.adobe.com/flashplayer/

[Source: Mr. Samuel Clowes, “Map of the proposed Canal for uniting Lake Ontario with the River Ottawa by way of the Rivers Catarcquay, Gananoque and Rideau surveyed in the years 1823 and 1824”, 1824, Bibliothèque et Archives Canada, H1/410/Rideau Canal/1824, NMC 11962 .]

Durée: 40 secondes
Télécharger "Carte illustrant la proposition de Clowes pour relier le lac Ontario à la rivière des Outaouais" (.mp4 15 Mo) Voir la transcription de cette vidéo.

Carte illustrant la proposition de Clowes pour relier le lac Ontario à la rivière des Outaouais

On sait peu de choses au sujet de l’ingénieur civil et arpenteur Samuel Clowes, mais il a joué un rôle important dans l‘établissement du tracé du canal Rideau. Pour surmonter les obstacles techniques, Clowes recommanda d’inonder certaines zones au lieu de creuser un chenal pour les contourner. La mission d’arpentage de Clowes s‘étala sur deux ans, car il prit grand soin de mesurer et de remesurer les détails de ce qu’il jugeait être le meilleur tracé possible pour le canal et les meilleurs emplacements pour les écluses.

X
Le choix de la vallée d’accès«